Ville de Clermont-Ferrand

Ce 30 mai, les grandes institutions et les acteurs locaux chargés de mettre en œuvre les politiques publiques en matière de santé ont signé le Contrat local de Santé (CLS). Issu de la loi Hôpital, patients, santé, territoires, le CLS est signé entre la Ville de Clermont-Ferrand, l’Agence régionale de la Santé, et quatre autres signataires (la Préfecture, le Département, la CPAM et le Centre hospitalier universitaire), pour une mutualisation de moyens et de ressources, au service du contrat.


Un Contrat local de Santé, qu’est-ce que c’est  ?
Il est l’outil fondamental pour consolider le partenariat local sur les questions de santé. Il a pour objectif de favoriser :

  • l’accès des personnes, notamment les plus démunies aux soins, aux services et à la prévention
  • l’accompagnement médico-social et les politiques de soins
  • la promotion et le respect des droits des usagers du système de santé.
    De plus, le CLS portera une attention particulière aux quartiers prioritaires de la Ville pour renforcer les démarches participatives des citoyens. Ces derniers pourront aussi s’exprimer sur leurs préoccupations et participer aux actions qui les concernent.

Un dispositif inscrit dans une dynamique régionale
Une véritable démarche de concertation locale a été mise en œuvre dans le cadre de l’élaboration du CLS. Ce sont plus de 100 acteurs locaux, une cinquantaine d’associations et d’ institutions agissant dans le champ de la santé, du social et de l’éducation qui y participent depuis 2013.
Trente actions ont ainsi été définies (ex : lutte contre la précarité et l’exclusion du système de soins, promotion de la santé dès le plus jeune âge, amélioration du parcours de soins pour les personnes âgées…).
Toutes ces actions à mener s’appuient à la fois sur l’existant, mais aussi sur des stratégies et des projets nouveaux.
Une signature qui doit donc permettre de cibler des actions et des dispositifs plus pertinents pour améliorer la santé de tous les Clermontois.