Ville de Clermont-Ferrand


Le quartier Bonnabaud est bien connu des archéologues puisque le mur des Sarrasins, vestige d’un temple antique, se trouve dans ce périmètre. Les fouilles conduites en 2009 confirment l’existence, aux IIe et IIIe siècles après J.-C., d’un quartier animé à cet emplacement. La répartition des découvertes sur le terrain esquisse un urbanisme organisé autour d’une place centrale dans la ville antique d’Augustonemetum.
 
Les divers petits objets retrouvés sur le chantier : pièces de monnaies, fibules, éléments de harnachement ou encore jetons de jeu sont autant de témoins de la vie quotidienne et des pratiques d’une époque. Ils constituent un ensemble hétéroclite que l’on regroupe sous le terme générique de « tombé de poche » mais fournissent de précieux renseignements ; ce sont généralement eux qui permettent de dater les couches stratigraphiques.
 
L’architecture n’est pas en reste : les vestiges d’un bâtiment (dit « bâtiment ouest »), des éléments lapidaires de grès et de marbre ainsi que de très nombreux fragments de céramiques ont également été mis au jour. Parmi les découvertes les plus surprenantes figurent une grande vasque de marbre, une cuisine et ses fourneaux et surtout un autel votif portant une inscription.
 
Les études à venir complèteront et préciseront les chronologies, les attributions, les fonctions des éléments encore simplement listés. Une nouvelle présentation pourrait alors être envisagée, permettant ainsi d’apporter d’utiles précisions aux connaissances déjà acquises sur notre ville antique.