Ville de Clermont-Ferrand

Un centre d’activité expérimentale.


  • Recherche sous contrat avec clause de confidentialité.
  • Durabilité des matériaux polymères.
  • Reconnaissance du mécanisme d’évolution contrôlant la durée de vie d’un mélange polymère fini en vieillissement climatique (en particulier reconnaissance analytique par techniques de micro-sondes moléculaires).
  • Etude du photovieillissement artificiel accéléré en enceinte SEPAP 12.24 et SEPAP 12.24H.
  • Etude des relations entre photovieillissement artificiel accéléré et vieillissement naturel.
  • Comparaison entre modes de photovieiffissement artificiel accéléré.
  • Etude des vieillissements thermiques, hydrolytiques ou radiochimiques des mélanges polymères finis
  • Evaluation de l’efficacité d’additifs de photostabilisation et de thermostabilisation.
  • Evaluation de la durabilité de l’action d’autres additifs (antistatiques, antibuées, ignifugeants).
  • Détermination de la durabilité de mélanges finis en conditions extérieures (en particulier pour relation entre sociétés industrielles).
  • Amélioration des techniques de photostabilisation.
  • Amélioration des techniques de photodégradation programmée.
  • Rapports pour experts judiciaires et experts d’assurance dans des situations de litige sur la durabilité des matériaux polymères.
  • Phototransformation des composés chimiques dans l’environnement.
  • Etude du devenir des composés chimiques dans les milieux aquatiques.
  • Recherche coopérative.
  • Mise en place de groupes de travail sur le photovieillissement de matériaux (PVC, PP, PEbd linéaire,Elastomères...) ou sur des objectifs donnés (conservation d’oeuvres d’art, environnement, construction automobile).

Une structure originale en Europe

Depuis 1972, le Laboratoire de Photochimie de l’Université Blaise Pascal (ClermontFerrand 11) et de l’Ecole Nationale Supérieure de chimie de Clermont-Ferrand, UMR.CNRS 6505, étudie les mécanismes d’évolution photochimique qui contrôlent le comportement à long terme des matériaux polymères en usages extérieurs.

Ce laboratoire examine aussi les mécanismes de phototransforination des micropolluants organiques non-biodégadables en phase aqueuse, et rend compte ainsi du devenir de ces produits chimiques dans le compartiment aquatique.

Ces deux domaines de recherche fondamentale ont trouvé tant de valorisations industrielles qu’il a été nécessaire d’implanter en 1986 le CNEP pour examiner les problèmes originaux associés au contrôle de la qualité à long terme des matériaux polymères et au contrôle de l’impact des produits chimiques sur l’environnement.

Le Laboratoire de Photochimie et le CNEP constituent une structure originale en Europe. Le Laboratoire transfère au CNEP ses connaissances sur les mécanismes photochimiques et sur les méthodes expérimentales à mettre en oeuvre, le CNEP transférant au Laboratoire, en retour, des programmes de recherches et les moyens financiers correspondants.

Le Laboratoire de Photochimie a, comme fonction essentielle, le développement des connaissances à long terme (environ 350 publications), le CNEP traite de problèmes industriels à court terme (300 problèmes industriels traîtés en 1996, dont 95 % concernant les matériaux polymères).

Un centre d’information scientifique

  • Réunions scientifiques de formation de base,
  • Réunions d’informations sur les résultats de recherche,
  • Diffusion "Lettre du CNEP"

Un centre de pré-normalisation

  • Réflexion sur les normes se mettant en place,
  • Organisation de colloques sur la mise au point de méthodes communes d’essai (Colloques SATCAR, Plasticulture, Sports et Polymères).

Le CNEP s’adresse aux

  • Producteurs de polymères de grande diffusion et de polymères techniques,
  • Transformateurs dans le domaine de la plasticulture,
  • Producteurs d’additifs et de charges,
  • Transformateurs dans le domaine des équipements extérieurs (équipements sportifs, BTP, équipements routiers).
  • Constructeurs et transformateurs dans le domaine des industries des transports,
  • Restaurateurs et conservateurs chargés de la protection du patrimoine culturel,
  • Transformateurs dans le domaine des industries électriques (composants polymères passifs ou actifs),
  • Producteurs de produits chimiques.

Le CNEP a une vocation européenne, nationale et régionale qui s’affirme par des relations privilégiés avec

Des groupes industriels de taille européenne actionnaires ou adhérents :

Groupes industriels SOSEPRO
France Tioxide *
Alcatel Alsthom* Total Chimie
Autobar Packaging* Zodiac
Becker Industrie*
Câbles Pirelli* Belgique
Elf Atochem Ampacet*
Elian Cabot-Plastics*
Essilor LVM
SERT. ETEX Recticel
Eurotec-Manducher* Sigma Coatings
Exxon* UCB
Freyssinet International
L’Oréal Italie
Lafarge Enichem Legrand Great Lakes*
Matra Automobile Montell
Menzolit* 3V

Michelin
Mines de la Lucette Pays-Bas
Multibase
Omya* DSM
Philips Eclairage* Atlas SFTS*
Plastic Omnium Shell
PPG Industries*
PSA Allemagne
Renault BASF

RP Agrochimie Hoechst A.G. -Targor
RP Chimie Huls
Saint Gobain
SAT Suisse
Schneider Electric Ciba Spec. Chim.
Sediver* DuPont*
SOLLAC Clariant

Des établissements publics ou parapublics français associés :

  • C.E.A. (Commissariat à l’Energie Atomique - Centre d’Etude du Ripault)
  • CEMAGREF (Centre National du Machinisme Agricole du Génie Rural des Eaux et Forêts),
  • CNET (Centre National d’Etudes des Télécommunications)
  • ITF (Institut Textile de France) 63177 Aubière Cedex - France GDF (Gaz de France)

Les PMI de la région Auvergne actives dans le domaine de la transformation des matériaux polymères.

Les actions spécifiques du CNEP s’harmonisent avec l’activité du Pôle Technologique Régional CASIMIRM
(C.T.R. Polymères et Matériaux Composites)
Contacts scientifiques / Scientists to contact
Professeur Jacques Lemaire
Dr Narcisse Siampiringue
Dr Serge Gaumet
Dr Dominique Fromageot
Tél : (33) 04 73 27 15 95

Exemple d’un nouveau développement industriel du CNEP

A partir de mars 1998, ATLAS MTT (Material Testing Technology) construira et commercialisera de façon exclusive les enceintes SEPAP 12.24 et SEPAP 12.24H, conçues et développées au Laboratoire de Photochimie et au Centre National dévaluation de Photoprotection, deux structures de recherche de l’Université Blaise Pascal. ATLAS MTT, qui gère depuis 1931 les grandes stations d’essais climatiques aux USA, en Floride et en Arizona, construit depuis près de 80 ans, dans son usine de Chicago, des enceintes de vieillissement artificiel UV de type WEATHER-0-METER (W.O.M.).

Depuis 1997, ATLAS assure en outre la construction et la distribution des enceintes de vieillissement artificiel UV de type XENOTEST, enceintes précédemment construites en Allemagne par le Groupe HERAEUS. Ces deux types d’enceinte, qui fonctionnent avec des sources Xenon, sont à la base de la plupart des normalisations internationales et plus de 20 000 unités sont utilisées aux USA et en Europe. Les enceintes SEPAP 12.24, qui utilisent comme source lumineuse une lampe à vapeur de mercure moyenne pression, étaient produites depuis 1979, d’abord par la SAIREM (Lyon), puis par MPC (Matériel Physico-Chimique, Neuilly-sur-Seine).

Ces enceintes SEPAP sont des équipements qui permettent d’étudier le photovieillissement artificiel en conditions contrôlées d’accélération et qui traduisent l’approche fondamentale développée à l’Université Blaise Pascal. Les W.O.M. et XENOTEST d’une part, et les SEPAP d’autre part, correspondent à des techniques expérimentales présentant des principes de base différents, mais qui se rejoignent dans l’objectif de prévoir la durabilité des matériaux polymères en usage extérieur.

Les enceintes SEPAP 12.24, qui sans promotion commerciale, comptent plus de 200 exemplaires en France, en Europe et dans quelques pays plus lointains, ont permis, par exemple, de mettre au point des profilés d’enrobage des haubans du pont de Normandie ou du Grand Stade de France. La décision d’ATLAS de construire et de distribuer les enceintes SEPAP concrétise le fait que ces équipements sont bien acceptés par les milieux industriels et quels sont déjà à la base de quelques normes nationales et européennes.

CNEP
24 av Landais
63174 AUBIERE CEDEX
Tel : 04 73 40 53 00
Fax : 04 73 27 59 69