Ville de Clermont-Ferrand

Clermont-Ferrand est l’une des rares villes françaises à mener une politique volontaire et affichée de gestion des chats libres.

Une gestion éthique et responsable des chats libres à Clermont-Ferrand


La Ville de Clermont-Ferrand a fait le choix depuis 2001 de mener une politique volontariste et éthique de gestion des chats errants. L’objectif de cette politique est de réguler efficacement la prolifération des félins, et par là même de limiter les nuisances occasionnées - marquages urinaires malodorants, bagarres nocturnes, bruits et miaulements intempestifs, destructions de poubelles - tout en assurant la protection des chats dits « libres » qui participent à l’environnement urbain et ont "droit de cité". Rappelons que l’article L. 211-27 du code rural reconnaît un statut aux chats libres et permet une réelle gestion de ces populations.

1. Que faire en cas de découverte d’un chat errant ?

2. Le chat en divagation

3. Pourquoi siogner, stériliser et relâcher les chats libres ?

4. La stérilisation du chat libre ou domestique

5. Le déroulement d’une opération

6. Adopter un chat libre

1. Que faire en cas de découverte d’un chat errant

  • Assurez vous que l’animal se trouve bien sur le territoire de la Commune de Clermont-Ferrand.
  • Signalez sa présence au service Hygiène et Prévention de la ville au 04 73 42 63 41 du lundi au vendredi entre 8h15 et 17h45.
  • Pour assurer une plus grande efficacité de l’intervention retenez un maximum de détails sur le ou les chats (race, pelage, contexte...).

Dès la prise en charge du chat par la fourrière, une recherche de son propriétaire est effectuée si l’animal est tatoué ou porte un collier. S’il n’est pas identifiable, l’animal est nourri, soigné, tatoué et stérilisé. Il reste ensuite quelques jours en convalescence avant d’être relâché dans les meilleures conditions sur le lieu de capture.

2. Le chat en divagation

Selon l’article L 211-23 du Code Rural, «  Est considéré comme en état de divagation tout chat non identifié trouvé à plus de deux cents mètres des habitations ou tout chat trouvé à plus de mille mètres du domicile de son maitre et qui n’est pas sous la surveillance immédiate de celui-ci, ainsi que tout chat dont le propriétaire n’est pas connu et qui est saisi sur la voie publique ou sur la propriété d’autrui ».

3. Pourquoi soigner, stériliser et relâcher les chats libres ?

Le programme adopté par Clermont-Ferrand de capture, de stérilisation et de réintroduction des chats errants est la seule méthode efficace de contrôle des populations de chats sauvages.
En effet cette procédure stabilise la taille d’une colonie si on stérilise au moins 70% des adultes fertiles. En outre, les autres méthodes de régulation (campagne d’euthanasie généralisée, etc) sont à la fois plus archaïques mais surtout beaucoup plus coûteuses et inefficaces.

C’est ainsi que grâce à l’action menée par la municipalité depuis 10 ans, le nombre d’individus a été stabilisé et la situation sanitaire assainie. En 2011, aucun chat souffrant de maladies infectieuses n’a été recensé.

4. La stérilisation du chat libre ou domestique

La stérilisation des chats libres comme des chats domestiques est indispensable. Elle stabilise automatiquement la population de chats, enraye les nuisances provoquées par ces derniers, et leurs permettent de vivre plus longtemps et en bonne santé en endiguant les transmissions de maladies.

1 + 1 = 15 552

Un couple de chats non stérilisés peut engendrer 15 552 descendants après cinq années seulement.

5. Le déroulement d’une opération

La gestion des chats libres est assurée par le prestataire de la commune, Chenil Service. Sur demande de la Ville, Chenil Service se rend sur un site signalé où se trouvent des chats libres et effectue un repérage. Le prestataire n’intervient que s’il parvient à identifier un nourrisseur, afin de s’assurer que les animaux continueront à être alimentés une fois traités par la fourrière. Une seule opération nécessite 3 ou 4 interventions. Une fois l’opération réalisée, Chenil Service se rend à nouveau sur site pour vérifier que les chats se réintègrent dans de bonnes conditions.

Le prestataire soigne les animaux, les vaccine, les fait tatouer et stériliser. Les animaux sont gardés en convalescence, durant 3 jours pour les mâles et 6 jours pour les femelles, avant d’être remis en liberté dans les meilleures conditions sur le lieu de leur capture.

Chenil Service procède à une sélection, et doit euthanasier les chats souffrant de maladies graves, infectieuses ou contagieuses (sida), ainsi que les portées de chatons (une circulaire ministérielle rend obligatoire l’euthanasie des chatons de moins de 6 semaines abandonnés sur la voie publique, non sevrés, non accompagnés de leur mère ; ils sont considérés comme non viables, car leur survie est extrêmement difficile en fourrière).

Chenil Service peut également procéder à l’euthanasie des chats dits "non sociables " : individus dont la manipulation, la contention et l’administration de soins et de vaccins peuvent déclencher des réactions d’agressivité (morsures, griffures, attaques, etc.) peuvent également être euthanasiés.

6. Adopter un chat libre

Les chats libres une fois tatoués et stérilisés, deviennent propriété de la Ville de Clermont-Ferrand. Ils peuvent cependant être adoptés par un administré sur demande écrite faite à Monsieur le Maire en précisant bien entendu le numéro de tatouage de l’animal.

 

Infos Pratiques :

Direction des Services à la Population, Service Hygiène et Prévention, 15 mail d’Allagnat, 63 000 Clermont-Fd.
Tel : 04 73 42 63 41

Fourrière, Chenil Service, chemin raux, 63 360 Gerzat.
Tel : 04 73 91 35 36

APA 63, les bas charmets 63 360 Gerzat.
Tel : 04 73 91 35 36

 

En savoir plus
Mail Allagnat
 

15 mail d’Allagnat
63000 Clermont-Ferrand
Tram : A, lignes de bus B, C, 9, 10 - arrêt Jaude
Lignes de bus B, C, 3, 4, 8, 9, 10, 12, 13, 27 - arrêt Ballainvilliers