Ville de Clermont-Ferrand


L’ensemble architectural de l’ancien couvent étant devenu hétérogène au cours des siècles, il a été entièrement restructuré par Adrien Fainsilber -architecte qui conçut la Cité des Sciences et de la Villette à Paris, puis, plus tard, le musée d’art contemporain de Strasbourg - Dans ce projet auvergnat, il s’est associé à Claude Gaillard.

 

Les architectes ont relevé la gageure de concevoir un espace uni et harmonieux.

La solution choisie consiste à affiner les formes et à mettre en valeur le bâti par l’alliance d’éléments anciens et d’éléments résolument contemporains.

L’attachement à l’aspect historique du lieu se remarque, dès l’abord extérieur, dans le respect de l’élavation classique et dans l’utilisation d’un enduit de couleur blanc cassé pour les façades, conjugué avec l’appareillement des encadrements en pierre de Volvic, en référence à la tradition auvergnate. Le seul geste architectural apparaît au dernier étage, qui est surmonté par une longue bande vitrée, située sous l’avant toit et soutenue par des colonettes métalliques ; ce réhaussement léger inscrit le bâtiment dans la modernité, et l’ouvre davantage à la réception de la lumière zénitale.

De cet ensemble de bâtiments imbriqués, qui conservent leur élévation classique très sobre, la façade Sud-ouest est la plus remarquable. Elle englobe la chapelle à nef unique, de beaux volumes, et d’une grande sobriété ; celle-ci est entièrement construite en pierre de Volvic appareillée ce qui lui confère une forte solidité, propre à l’art auvergnat. La façade de la chapelle s’élève d’un seul tenant ; elle est encadrée de deux pilastres, jusqu’à la corniche, laquelle est agrémentée de volutes élégantes, et d’une niche statuaire.[L’ensemble de la chapelle et son portail monumental ont été classés Monument historique depuis 1983]

 

L’entrée du musée est située à l’Est. Elle est signalée, depuis le parvis -mail piéton de la place Louis-Deteix- par une arcade à quatre travées au rez-de-chaussée, et soutenant une coursive à l’étage, qui égaye la façade austère du bâtiment principal.