Ville de Clermont-Ferrand

L’âge du Bronze est illustré par un ensemble de haches qui retrace l’évolution des formes de cette arme et surtout par le "Trésor de Manson", dépôt d’un bronzier composé de plus de cent objets : pièces de harnachement pour cheval, pièces d’armement, éléments de parures...


Les âges du Fer sont évoqués par des objets exceptionnels tels que le casque en bronze provenant des Martres de Veyre ou la sépulture de Sarliève où sont encore visibles des bijoux de fer et de bronze.

La période gallo-romaine est incontestablement la plus riche, autant par les vestiges de monuments religieux (Temple de Mercure au sommet du Puy de Dôme) que par les découvertes uniques de conservation naturelle aux Martres de Veyre (robe de laine du 2ème siècle ap. J-C., verreries, restes de nourriture, céramiques,...) ou la Source des Roches à Chamalières (voir ci-après).

Une remarquable collection de monnaies d’or et de bronze est à signaler avec en particulier un statère d’or de Vercingétorix.

Enfin, des découvertes isolées mais cependant significatives, constituent une autre richesse du musée, toujours en relation avec la vie quotidienne, la religion ou le monde des morts.

Le statère d’or à l’éffigie de Vercingétorix - retrouvé dans la région de Billom vers 52 avant J.C.

Les ex-voto gallo-romains en bois de la source des Roches à Chamalières

Les ex-voto de la source des Roches à Chamalières ont été découverts dans les fondations d’un immeuble en construction, en 1968. Deux campagnes de fouille de sauvetage ont permis de dégager l’ensemble du site et de recueillir plusieurs milliers de bois sculptés qui avaient été jetés en offrande au ler siècle de notre ère dans la source d’eau minérale, par des pèlerins venus implorer la divinité des eaux.

Les ex-voto étaient entassés dans la cuvette de la source, dont les abords avaient été consolidés par un empierrement qui en facilitait l’accès. L’absence de tout reste de bâtiment à proximité permet de qualifier le site de "sanctuaire de pleine nature". Les sculptures, en hêtre ou en chêne, comprennent plusieurs types. Les plus nombreuses sont des ex-voto "de guérison", c’est à dire des parties de corps humains : bassins, yeux, seins, organes internes, bras et surtout jambes.

Il y avait aussi des représentations d’hommes et de femmes en pied ou en buste. A ces ex-voto anthropomorphes s’ajoutent quelques représentations diverses, notamment des statuettes de chevaux, et de nombreuses plaquettes rectangulaires qui ont peut-être été inscrites ou peintes naguère.

A.M. Romeuf, M. Dumontet
DRAC Auvergne Service archéologie

à voir :

  • l’histoire de "La jeune fille du Cheix", le plus vieux squelette humain répertorié en Auvergne,
  • l’urne Gallo-romaine découverte en 1897,
  • la mosaïque à la Gorgone,
  • la tunique des Martres de Veyre.

Collections en référence dans les musées de France :