Ville de Clermont-Ferrand

18 mars - 8 juin 1997


Collection particulière de Gilles et Annick BIENVENU.

Paradoxe des tissus mayas du Guatemala : les couleurs éclatantes attirent les regards, et aucun d’eux avant le XIX ème siècle ne semble s’être jamais vraiment posé sur eux. Il n’existe pas de description systématique : aucune histoire documentée n’est possible avant le début du XX ème siècle. Ce regard se risque rarement sur le terrain de l’analyse. La technique du tissage est étudiée à la perfection, mais peu de choses apparaissent quant à leurs fonctions sociales. Or, pour les peuples mayas, le vêtement met en signes l’identité de celle ou celui qui le confectionne et l’inscrit dans un ordre qui n’est pas seulement spatial, ni même social, mais cosmogonique (place attribuée dans un univers naturel et divin).

Cette exposition est une invitation à la découverte d’une culture vivante.