Ville de Clermont-Ferrand

Urbain est déjà un vieil homme quand il prêche la croisade, il pourrait avoir près de 55 ans et une longue vie derrière lui.


Né à Châtillon-sur-Marne dans une famille de bonne noblesse, Odon de Lagerie a été élève à Reims où il eut pour maître Saint Bruno. C’est vers 1073 qu’il devient moine à Cluny et qu’il révèle sa véritable vocation monastique. Mais le destin en décide autrement et sur les conseils d’Hugues de Cluny, Grégoire VII le nomme cardinal évêque d’Ostie en 1078. Légat en Allemagne en 1084, il est élu pape le 12 mars 1088. Sa grande œuvre sera la réforme du clergé commencée par Grégoire VII qui transformera considérablement à la fois l’Eglise et ses rapports entre clercs et laïcs.

Urbain II, très attaché à cette réforme qui doit assurer à l’Eglise la suprématie sur le pouvoir temporel, se montre d’une grande prudence et finit en 1092 par soumettre l’Empire. Le pape rentre à Rome et adopte à partir de cette date une attitude plus ferme multipliant les conciles pour imposer sa réforme. Mais Urbain II, c’est aussi le pape de la première croisade partie de Clermont-Ferrand. C’est lui qui rassemble les impulsions éparses en un mouvement avec un but précis. Volonté délibérée ou événement dépassant son initiateur ? Urbain meurt, le 20 juillet 1099 quelques jours après la prise de Jérusalem.